Comparez et réduisez votre facture électricité et gaz !

Comparateur énergie : comparez les offres des fournisseurs en quelques secondes !

Electricite

Gaz

Electricite


  • En bref
  • Description
  • Marque Commerciale
  • Régions disponible
  • Avis de MonCompteur.com
  • Notre analyse
  • Spécification
  • Type d'offre
  • L'analyse de MonCompteur

Pourquoi changer de fournisseur ?

Faites des économies

Vous économisez de
l’argent

Facilement

C’est le fournisseur
qui gère tout

Sans tracas

Le compteur reste
identique

Sans risque

Vous pouvez changer
quand vous voulez

Comparez simplement les fournisseurs d'énergie avec MonCompteur.com !

Mon Compteur vous donne tous les conseils pour en savoir plus sur les compteurs électriques et pour changer de fournisseur d’électricité. Si vous n’avez aucune connaissance dans les compteurs électriques, nous vous éclairons sur la question et bien plus encore ! Découvrez à quoi sert un compteur, comment l’ouvrir, comme le relever une fois sa mise en marche effectuée. Mais aussi apprenez à identifier les différents types de compteurs et quelques termes techniques pour bien faire les choses et changer de fournisseur en toute sérénité et au bon moment !

Nous comparons les meilleurs fournisseurs du marché pour vous faire économisez le plus d'argent !

Questions fréquentes sur les
compteurs électriques

Le compteur électrique est un indispensable pour avoir une habitation en règle et conforme aux normes électriques. C’est un élément clé du réseau d’électricité : il mesure la quantité d’électricité utilisée par le foyer, en kilowatts par heure, et permet de calculer la facture avec la consommation réelle. La tarification est contrôlée par un code couleur : tarif bleu et tarif vert et jaune. Le bleu concerne les consommations résidentielles ; les tarifs vert et jaune concernent les consommations professionnelles / industrielles.

Le compteur électrique permet d’avoir une visibilité sur plusieurs données :
– l’index de consommation (kWh) ; le numéro de matricule ; la puissance maximale de transit. – L’index de consommation électrique est un chiffre indicateur permettant de comptabiliser la consommation ; il s’agit de la quantité d’énergie, exprimée en kWh, que votre foyer a consommé. Il permet de définir le montant de votre facture, de faire des économies (si le chiffre est trop haut, vous pouvez alors ajuster votre consommation, faire baisser l’index et donc votre facture annuelle) mais aussi d’optimiser la consommation d’électricité en isolant mieux votre logement, en remplaçant les équipements électriques par des moins énergivores, par exemple.
– Le numéro de matricule est le numéro du compteur d’électricité : il peut vous être demandé par le fournisseur d’énergie et il est présent sur le compteur. Sur un compteur ancien, il se présente sous la forme N° 0 111 XXX ou bien N° 00 00 000 XXX où les trois derniers chiffres représentent le matricule ; sur un compteur plus récent indiqué N° 00 11 11 111XXX 11, les 3 X correspondent au numéro de matricule du compteur.
– La puissance du compteur est déterminante car elle ne sera pas la même selon la taille de votre logement : plus la puissance est forte, plus la possibilité de brancher des appareils électriques en même temps est grande. La puissance peut aller de 3 kVA à 12 kVA pour les logements privés. Elle est indiquée sur le compteur également : sur les anciens compteurs, il est sur le boîtier, sur les récents, il suffit d’appuyer sur le bouton de défilement, D.

Point sur les différents types de compteurs
Il existe 3 types de compteurs différents :
– Le compteur électromécanique : c’est le plus ancien qui existe en France. Il a été inventé au 19eme siècle et a été remplacé, petit à petit, par le compteur électronique au milieu du 20eme siècle. Il s’agit d’un boîtier, généralement de couleur bleue ou noire, avec un disque en métal et des cadrans chiffrés (un seul cadran s’il y a l’option Base et deux cadrans s’il y a l’option Heures Pleines / Heures Creuses). Avec cet ancien modèle de compteur électromécanique, il n’est pas possible d’avoir beaucoup d’informations sur la consommation d’énergie.
->Comment fonctionne-t-il ? Le disque tourne dès que le courant est utilisé. Selon le calibrage, un tour de disque équivaut à une quantité précise d’électricité. Lorsque le disque tourne, il décompte la consommation ; pour relever ce chiffre (index de consommation) il suffit de noter la série de chiffre sur le (ou les) cadran(s) du boîtier et de le transmettre au fournisseur du réseau électrique.
– Le compteur électronique : il date des années 50. Ce type de compteur est apparu au vingtième siècle et fait partie de la deuxième génération de compteurs électriques, après les électromécaniques. Ils sont rectangulaires, de couleur beige ou blanche.
->Beaucoup de foyers ont encore ce modèle de compteur chez eux. Il se fait devancer, peu à peu, par l’apparition des compteurs Linky, plus récents et plus modernisés.
Il permet d’avoir une vision sur la consommation d’électricité, la puissance, l’option tarifaire et l’intensité maximale atteinte.
->Comment fonctionne-t-il ? Le compteur électronique n’a pas de disque comme l’électromécanique mais plutôt un écran digital. Un avantage pratique et bien plus simple que son prédécesseur. Il contient un conducteur en « U » par lequel l’électricité rentre d’un côté et ressort de l’autre avec la quantité nécessaire à la demande et à l’utilisation du foyer. Un capteur (dit à effet Hall) est présent également et permet de produire une tension comparable à celle du courant sortant : cette action estime la consommation du foyer en termes d’électricité et l’affiche ainsi sur l’écran du compteur.
– Le compteur Linky : il s’agit d’un compteur communicant intelligent, de couleur vert fluo bien reconnaissable, et souvent installé dans les foyers actuels. C’est un compteur électrique de dernière génération, très moderne et performant. Le compteur Linky a la particularité de communiquer la consommation d’électricité et autres données au fournisseur d’électricité directement. Ainsi, cela permet de mieux suivre sa consommation en temps (un peu plus) réel et de mener des opérations à distance en cas de souci car le fournisseur peut être facilement alerté s’il y a un problème.
->Comment fonctionne-t-il ? Le compteur Linky est plutôt simple : il enregistre les informations de consommation, les transfère au gestionnaire de réseau d’électricité (Enedis) qui les transfère ensuite au fournisseur d’électricité. Ce dernier établit ensuite la facture en fonction des relevés Linky. Il est aussi possible de suivre la consommation sur son espace personnel.

Le compteur Linky est aussi appelé « compteur communicant intelligent ». C’est un compteur électrique récent et plus moderne qui permet une transmission automatique de la consommation électrique de chaque foyer équipé de ce type de compteur. Petit à petit, ce compteur sera le plus déployé sur le territoire français : le gestionnaire du réseau électrique, Enedis, prévoit un déploiement majeur depuis 2015, et ce, jusqu’en 2021 pour des millions de foyers. En effet, cette année-là, on devrait compter près de 35 millions de foyers dotés d’un compteur Linky.
– Description et fonctionnement
Le compteur Linky ressemble à un boîtier classique de compteur électrique, rectangulaire, mais surtout vert fluo. Il est composé d’un indicateur lumineux de consommation, d’un afficheur, de touches de défilement, d’une vis d’ouverture, d’un numéro de compteur et d’un voyant.
Il fonctionne de manière intelligente, en 3 étapes seulement. Le compteur va enregistrer les données de consommation d’énergie, va les transférer au réseau d’électricité français qui lui-même va transférer les relevés au fournisseur d’énergie. Ainsi, le fournisseur peut facilement générer la facture sans erreur. En clair, le compteur Linky communique instantanément les données et cela permet d’éviter la fraude.
– Relevé de consommation sur un compteur Linky
Le relevé sur Linky est encore plus facilité grâce au relevé automatique des données de consommation. L’intervention d’un technicien n’est plus utile.
Mais, car il y a un mais, chaque foyer peut faire son propre relevé de compteur pour savoir où il en est dans sa consommation, à titre d’information, et ajuster ses branchements s’il veut faire des économies sur ses factures. Pour voir la consommation, il suffit d’appuyer sur les touches de défilement « + » et « – » pour accéder à l’index de consommation.
Si l’option Heures Pleines / Heures Creuses est choisie, alors il suffit d’appuyer deux fois sur les touches pour avoir l’index de consommation pour les heures pleines et les heures creuses.
Le prix du kWh est plus cher pendant les heures pleines qu’avec l’option Base mais en contrepartie, une réduction intéressante est appliquée lorsque l’on passe en heures creuses. La baisse de prix est significative lorsqu’on utilise 40 % des consommations électriques sur ces créneaux : de 21h30 à 7h30.
– Avantages d’avoir un compteur (aussi) intelligent Linky
Avoir un compteur Linky est avantageux aussi bien pour les consommateurs que pour les fournisseurs d’électricité.
Avantages pour les consommateurs
Le compteur Linky permet de bénéficier d’une facture basée sur une consommation réelle, sans aucune triche.
Il permet aussi de faire des opérations à distance. En étant connecté, le compteur peut être mis en service à distance, voir sa puissance augmenter ou encore être relevé à n’importe quel moment. Désormais, l’intervention d’un technicien en direct n’est plus d’actualité.
De plus, il est enfin possible de suivre sa consommation en temps réel et d’ainsi la gérer comme on veut. Sur l’espace personnel, il est possible d’avoir une vision sur les consommations, de recevoir des alertes, de comparer la consommation d’électricité sur des périodes datées, etc. Autre point avantageux avec ce type de compteur intelligent, c’est qu’en cas de gros problème, l’intervention d’un professionnel est bien plus rapide (quand il y a besoin).
– Avantages pour les fournisseurs
L’avantage principal pour les fournisseurs d’énergie réside dans le gain de temps : en effet, ils n’ont plus besoin de contrôler des relevés, de vérifier les informations puis de générer une facture. Le relevé se fait automatiquement, ils n’ont plus qu’à établir la facture. Aussi, il y a la commercialisation de nouvelles offres, adaptées au compteur Linky qui voit le jour ; un bon point pour eux.
– L’installation d’un compteur Linky de A à Z
L’installation doit être programmée par Enedis, le gestionnaire du réseau d’électricité de France. Pour avoir une date précise pour la pose du compteur, il faut que vous vous rendiez sur le site d’Enedis. Le réseau s’engage à respecter les délais d’installation et son calendrier : le gouvernement a instauré un bonus / malus selon si le gestionnaire respecte ses temps (récompense financière) ou non (amende).
Pour prévenir de l’installation du compteur à domicile, Enedis vous envoie un courrier un mois avant la date de l’installation. L’entreprise en charge de l’installation confirme le jour et l’heure quelques jours avant d’intervenir chez vous.
L’installation est effectuée par un technicien Enedis ou une entreprise agréée par le réseau. Ensuite, c’est assez rapide : il faut compter environ 30 minutes d’installation pour ce type de compteur.
Si l’installation du compteur est faite à l’intérieur de votre logement, vous devez alors être présent ce jour-là ; si c’est à l’extérieur de l’habitation, votre présence n’est pas obligatoire. A savoir que le compteur est installé au même endroit que le précédent, donc pas de surprise à ce niveau-là. Le compteur Linky reprendra aussi les mêmes branchements.
Bien évidemment, durant le temps de l’installation, l’électricité sera coupée.
Avant et après, le technicien effectuera un relevé du compteur.
L’installation du compteur Linky est gratuite pour chaque foyer. En revanche, elle est bien plus coûteuse pour le réseau d’électricité Enedis : on estime le coût de ces installations à 5 milliards d’euros et le coût d’un compteur à 140 euros pièce. Cela dit, après calculs, l’installation d‘un compteur Linky est bénéfique pour faire des économies d’énergie et ces installations devraient amplement compenser les investissements engagés.
A savoir : l’installation d’un compteur Linky peut être fortement « forcée ». Car en réalité, le compteur installé à domicile n’appartient pas au foyer mais aux collectivités locales qui confient l’exploitation du réseau à Enedis. Si le gestionnaire veut avoir accès à son compteur, il a le droit. Si un client refuse le changement de compteur, le fournisseur d’électricité peut alors considérer que le contrat n’est pas respecté (cette clause est indiquée sur le contrat) et ainsi couper l’électricité ou résilier le contrat.

Avec, d’un côté, la collecte automatique des données de consommation et, d’un autre, le renfort de la protection de vos données personnelles, certains peuvent craindre l’installation d’un compteur Linky chez eux.
Toutes les données collectées sont cryptées, au sein du compteur. Enedis assure une protection des données de chaque foyer pendant le transfert des relevés. Le système de transfert des données d’Enedis est homologué par l’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information. La CNIL a aussi pris en charge cette gestion et s’engage, au quotidien, à préserver le respect de la vie privée des consommateurs. En cas de question ou de problème avec un compteur Linky, Enedis est votre meilleur interlocuteur.

Il est essentiel d’ouvrir un compteur électrique et de souscrire un contrat d’électricité. Dans le cadre de votre futur emménagement, il faut demander l’ouverture d’un compteur d’électricité et d’avoir un contrat d’électricité pour le nouveau logement. Le fournisseur d’électricité choisi doit prendre contact avec le gestionnaire du réseau d’électricité, Enedis. Un technicien viendra alors sur place, chez vous, pour ouvrir la ligne d’électricité et activer le compteur dédié.

Pour ouvrir votre ligne d’électricité, c’est assez simple. Il suffit d’appeler le fournisseur par téléphone ou de remplir un formulaire en ligne sur le site du fournisseur que vous avez choisi.
Lors de la prise de contact, il faudra plusieurs renseignements sur votre foyer et votre logement :
– informations personnelles telles que votre adresse précise, vos coordonnées etc.,
– numéro de PDL (Point de Livraison), le PRM (Point de Référence) ou le numéro de matricule du compteur de votre logement,
– le relevé d’index de consommation précédent, tout simplement le relevé de compteur électrique,
– le nom du précédent habitant de votre logement,
– le relevé d’identité bancaire (RIB) pour le paiement automatique. Peu importe le fournisseur choisi, on vous recommande de passer par téléphone car la demande est plus vite prise en charge, voire immédiatement. Par le formulaire, on ne sait jamais combien de temps cela peut être pris en considération par les équipes.

– Faire une demande d’ouverture de compteur au moins 15 jours avant la date d’emménagement dans votre nouveau logement
– Résilier votre ancien contrat d’électricité à votre ancien logement : cela évite de payer deux contrats en même temps, ce qui n’est pas négligeable,
– Attendre l’ouverture de votre ligne : le fournisseur contacte le réseau d’électricité, Enedis, et met en place votre nouveau compteur.
Des frais peuvent être engagés pour la mise en service, notamment dans le cas d’un déménagement.
– Pour une première mise en service classique : 50,10 € TTC
– Pour une première mise en service rapide : 88,04€ TTC (5 jours)
– Pour une mise en service standard : 18,46€ TTC (5 jours)
– Pour une mise en service express : 56,40€ TTC (48 heures)
– Pour une mise en service très urgente  149,68€ TTC (24 heures)
Quoi qu’il arrive c’est toujours le gestionnaire du réseau qui se charge de l’ouverture de votre nouveau compteur.

Le Point de Livraison est un numéro d’identifiant pour le compteur électrique. Il comporte 14 chiffres et est unique pour chaque compteur existant, pour chaque installation électrique. C’est l’équivalent de l’adresse du compteur. Il sert à l’identification du compteur et de la consommation électrique associée. Le fournisseur d’électricité s’en sert pour communiquer avec le gestionnaire du réseau d’électricité, Enedis, pour indiquer quel logement doit être fourni en électricité. Chaque logement a ainsi son propre numéro de PDL : un changement de logement implique un changement de numéro PDL ; un changement de compteur à une même adresse n’implique pas de changement de numéro PDL.
> Ce numéro se trouve sur votre facture d’électricité. Sinon, pour le connaître, vous pouvez appeler votre fournisseur d’électricité.
Lors de votre souscription d’un contrat d’électricité, souvent, le numéro de PDL vous est inconnu (car pas encore de première facture) ; le fournisseur d’électricité peut alors retrouver ce numéro avec le nom de l’ancien occupant et le numéro de matricule du compteur pour vous aider.

Le PRM est le Point de Référence et Mesure pour les compteurs électriques intelligents Linky. C’est l’équivalent du numéro de Point de Livraison des autres compteurs. Il sert à identifier le compteur d’un client au moment de la souscription d’un nouveau contrat ou lors d’un changement de fournisseur d’électricité. Fournisseur et gestionnaire se communiqueront le numéro de PRM entre eux.
– Pour l’afficher, il suffit d’utiliser les touches de défilement (le +) pour le retrouver et le voir s’afficher sur l’écran digital du compteur.
– Il est aussi composé de 14 chiffres et est attribué par Enedis. Le numéro de PRM est différent du numéro de série du compteur, qui lui, est gravée sur le compteur Linky. De la même façon que pour le numéro de PDL, le PRM ne change pas temps que l’installation électrique est raccordée au réseau.
– Si le compteur Linky n’est pas accessible (par exemple, s’il est installé dans un local technique d’immeuble fermé), vous pouvez trouver le numéro sur votre facture d’électricité. Dans d’autres cas, vous pouvez contacter le fournisseur d’électricité.

Pour accéder à votre compteur électrique, ce n’est pas bien compliqué. Soit vous connaissez son emplacement, soit vous l’ignorez ou n’y avez pas accès tout seul.
Quand vous emménagez dans un nouveau logement, il est possible que vous ne connaissiez pas l’emplacement de votre compteur électrique ; il est recommandé de demander à l’ancien occupant, et de toutes les manières, il est essentiel de connaître son emplacement pour faire votre nouveau contrat d’électricité et effectuer le relevé, notamment pour les compteurs électromécanique et électronique.
Il peut être à l’intérieur du logement, dans l’entrée, dans un placard « caché », dans le garage, dans la cave, ou bien à l’extérieur, sur le palier de l’appartement, dans un local technique, dans un coffret hors des murs, encastré dans un muret du jardin…
S’il est enfermé dans un local technique commun, il faudra aussi bien l’identifier car dans le local se trouveront tous les compteurs de l’immeuble, de la résidence ou du lotissement résidentiel. Pour cela, il faut retrouver le numéro d’identification présent sur le compteur électrique ; il s’agit d’un numéro unique. Ce chiffre est présent en dessous du disque sur un compteur électromécanique, et sur un compteur électronique, ce chiffre apparaît à l’écran quand on appuie sur la touche S six fois, puis D une fois. Ce sont les six derniers numéros.

Un technicien Enedis relève une à deux fois par an l’index de chaque compteur électrique des logements, au minimum. C’est un professionnel qui est en charge du comptage de la consommation d’électricité. Cette série de chiffres que comporte l’index va permettre de déterminer le montant à payer sur votre facture, envoyée par le fournisseur d’électricité.
Quelques temps avant l’intervention, vous allez recevoir un courrier pour informer du passage d’un technicien expert Enedis : la date et le créneau horaire sont indiqués sur le courrier pour vous prévenir. Il est aussi possible de recevoir un SMS ou un e-mail d’alerte avant le passage (service mis en place par Enedis).
En seulement quelques minutes, le technicien va relever plusieurs éléments sur votre compteur électrique :
– L’index réel : c’est la consommation réelle de votre foyer en électricité.
– L’index intermédiaire : c’est la consommation estimée de votre foyer, elle est basée sur la consommation passée, d’une année sur l’autre. Le fournisseur d’électricité peut se servir de cette estimation pour générer les factures à venir mais votre foyer peut aussi contester cette consommation passée et demander une autre estimation, en relevant vous-même le compteur, par exemple.
– L’auto-relevé : la consommation peut être connue par téléphone (numéro présent sur la facture d’électricité) ou en envoyant la lettre T, laissée par le technicien (sous 9 jours maximum).
>Ainsi, pour réaliser votre facture, le fournisseur d’électricité va établir la différence entre l’index de fin de période (facture précédente) et l’index de début d’une nouvelle période (date de la nouvelle facture.

Comme vu précédemment, il existe trois types de compteurs : le compteur électromécanique, le compteur électronique et le compteur Linky. Tous les trois bénéficient de méthodes de relevés différentes.
– Le compteur électromécanique est le plus ancien, le plus vieux modèle de compteur. C’est la vitesse de rotation du disque qui détermine la consommation réelle d’électricité. Le compteur est équipé d’un cadran (option Base) ou de deux cadrans (option Heures Pleines / Heures Creuses). Sur ce type de compteur on ne peut voir que le nombre de kWh consommés.
>Pour relever le compteur il suffit de prendre en compte les 5 ou 6 chiffres qui sont présents sur le (ou les) cadran(s).
– Le compteur électronique est un compteur de deuxième génération. Il est équipé d’un écran LCD où se trouve l’index de consommation d’électricité. Pour faire le relevé, il suffira alors d’appuyer sur un bouton « D ». Dès lors, le consommateur verra apparaître la puissance (en kVA), l’index de consommation (en kWh) puis l’option tarifaire (Heures Pleines HP / Heures Creuses HC ou Base). Pour avoir l’index des heures creuses, il suffit de rappuyer sur le bouton « D » pour voir le chiffre.
– Le compteur Linky est un compteur intelligent. Il se relève tout seul. Pratique quand on n’est pas du métier, qu’on n’a pas envie de se poser mille questions ou d’attendre le technicien à la maison… La consommation est relevée automatiquement et à distance. Les données relevées peuvent être connu par le foyer s’il les demande au fournisseur d’électricité. Grâce à cet auto-relevé, la consommation est réelle, au plus proche de la réalité et de la quantité d’électricité consommée. Pas besoin d’attendre un technicien ou de le faire tout seul.

Au fil des années, le tarif électricité est en augmentation. Il est essentiel de faire un bilan sur les différents fournisseurs d’électricité (Sowee, Engie, Total Direct Energie, ENI, Cdiscount Énergie, Vattenfall…) et de voir si vous pouvez pas faire faire quelques économies par-ci, par-là, sur vos futures factures. Il vous est possible de changer de fournisseur d’électricité lors de votre emménagement dans un nouveau logement, dans votre logement actuel ou encore lors de votre mutation. Il existe, sur le marché, plusieurs offres pour souscrire un nouveau contrat d’électricité.
Mais quelles sont les raisons de changer de fournisseur d’électricité ?
– La principale raison de changer de fournisseur : réduire sa facture et économiser de l’argent.
– Le tarif réglementé par EDF n’est parfois plus très intéressant et de nombreux autres fournisseurs d’électricité ont vu le jour et font concurrence à EDF. On peut citer des fournisseurs tels que Sowee, Total Direct Energie, Cdiscount Énergie… L’augmentation du coût du kWh d’électricité est conséquente et n’attire plus tellement…
– Les fournisseurs d’électricité proposent désormais des types de prix différents : le tarif indexé et le tarif fixe. Ils sont bien plus compétitifs et intéressants pour les particuliers.
– Le tarif indexé : il prend en compte les évolutions du tarif réglementé du prix du kWh proposé par EDF. Il est moins coûteux que chez ce dernier et il est possible d’économiser entre 8 et 20 % sur sa facture selon le fournisseur choisi.
– Le tarif fixe : ce tarif ne change pas durant un à trois ans. Le fournisseur s’engage à garder le même prix du kWh d’électricité. Il n’y a donc pas d’inflation durant cette période. En revanche, il est important de bien vérifier que ce tarif fixe, chez certains fournisseurs, ne dépasse pas le tarif réglementé… au risque de payer plus cher que le prix de base, réglementé. Il ne serait alors pas intéressant, pour vous, de changer de fournisseur dans ce cas.
– Deuxième raison :  choisir une offre d’électricité verte et faire du bien à sa conscience écologique.
– Changer de fournisseur d’électricité vous permet aussi d’opter pour un fournisseur plus vert. De nombreux français préfèrent désormais se tourner vers des énergies moins énergivores et plus écologiques, plus respectueuses de la planète et de ses ressources. Ce type d’électricité rassemble les énergies renouvelables : on parle des énergies hydrauliques (barrages), des énergies éoliennes, des énergies solaires (panneaux photovoltaïques, solaires) ou encore de biomasse.
– Troisième raison : bénéficier d’un service client plus réactif et pouvoir gérer sa consommation. C’est une raison qui peut vous paraître plus futile mais qui existe quand même. Grâce à un espace personnel sur le site du fournisseur d’électricité, il vous est possible de consulter votre propre consommation, de l’ajuster en fonction de vos besoins et ressources du moment et de joindre un conseiller plus facilement que par téléphone. Autres avantages de changer de fournisseur d‘électricité C’est gratuit. Résiliable. A tout instant. Peu importe le fournisseur que vous avez choisi, il est possible d’en changer à tout moment et gratuitement. Aucune coupure de courant ne sera prévue et pas de frais supplémentaires générés sur votre facture ! De plus, il est inutile de résilier votre précédent contrat chez votre ancien fournisseur : le nouveau fournisseur donne cette information à l’ancien. Donc pas de lettre à envoyer, pas de mail à écrire, pas de coup de téléphone à passer. De bonnes raisons de passer à l’action ! Aussi, l’intervention d’un agent Enedis n’est pas prévue : il n’est pas utile de recevoir un technicien chez vous pour garantir la continuité du réseau de distribution d’électricité. Tout se fait naturellement.

Au sein d’un même logement, sans changer d’adresse
Tout est extrêmement simple pour effectuer votre changement de fournisseur d’électricité. En quelques minutes seulement, vous pouvez changer de contrat peut être changé ou en souscrire un autre sans aucune difficulté. Et sans être impacté d’une coupure de courant mal venue, un bel avantage ! De plus, la résiliation chez votre ancien fournisseur se fait automatiquement.
Vous devez simplement prendre contact avec votre nouveau fournisseur d’électricité ; celui qui convient le mieux à vos besoins, en termes de prix, d’avantages, de service client…
> Si l’offre vous semble satisfaisante, alors il suffira de souscrire au contrat ; un mail est envoyé, dès la souscription, contenant un récapitulatif de l’offre d’électricité. Vous n’avez plus qu’à le signer électroniquement et le tour est joué !
Le changement de fournisseur est effectué !
En cas de déménagement et changement d’adresse
Il est bien sûr possible d’envisager de changer de fournisseur si vous déménagez. Il faut prévenir votre nouveau fournisseur d’électricité minimum 15 jours avant la date de votre déménagement. Il faut également que vous résiliez votre contrat avec votre ancien fournisseur pour ne pas se retrouver à payer deux contrats.
> Pour le nouveau logement, s’il est neuf, vous devez demander un raccordement au réseau électrique si ce n’est pas déjà fait par le promoteur immobilier qui a vendu la maison.
> Si c’est un appartement neuf, vous devez alors trouver le compteur électrique dans l’immeuble et donner la référence à votre nouveau fournisseur d’électricité.
Le jour du déménagement, il est impératif de relever le compteur de votre ancien logement et de contacter votre ancien fournisseur pour lui fournir ce relevé ; une facture sera alors envoyée, à la nouvelle adresse, pour clôturer votre contrat. N’oubliez pas de lui communiquer votre nouvelle adresse dans ce cas.
> Si l’électricité est coupée dans votre nouveau logement (cela arrive si la demande de résiliation de l’ancien habitant a été vite prise en charge) : il est indispensable de vite souscrire un contrat, si ce n’est déjà fait, et de relever le compteur pour le communiquer à votre nouveau fournisseur.
Les documents pour changer de fournisseur d’électricité
> Pour changer de fournisseur d’électricité, vous devez vous munir :
– d’une facture d’électricité avec le numéro de Point de Livraison (PDL) : cela permet au nouveau fournisseur de prévenir l’ancien de ce changement,
– du relevé de votre compteur : soit c’est fait par vous-même soit avec l’aide d’un technicien par téléphone, si cela est trop difficile seul,
– de votre RIB : pour que le nouveau fournisseur puisse prélever les montants des factures à venir sur votre compte.
La souscription à un nouveau contrat d’électricité est rapide dès lors que vous avez tous les documents en votre possession.

Comparer est la meilleure solution qui s’offre à vous si vous désirez changer de fournisseur. En effet, en comparant les offres grâce à MonCompteur.com, il est facile de s’y retrouver et de connaître lequel sera le plus adapté à votre propre foyer (nombre de personnes, nombre de pièces, superficie, type de chauffage…).
En donnant quelques informations sur votre logement, vos habitudes de consommation, vous trouverez une liste de fournisseurs d’électricité intéressants pour votre situation, conformes à vos attentes, à des prix abordables.
Le principal critère à prendre en compte lorsque vous cherchez à changer de fournisseur reste le prix du kWh, souvent compétitif et pas tellement plus cher que chez EDF, qui, lui, opère un tarif réglementé.
Aussi, il faut regarder :
– le prix de l’abonnement (mensuel, annuel),
– l’évolution du prix du kWh qui varie entre les différents fournisseurs,
– les options proposées et leurs tarifs, notamment Heures Pleines / Heures Creuses (HP/HC),
– l’origine de l’électricité (électricité verte, solaire, éolien, hydraulique, autre…),
– le service client et sa réactivité.

Il en existe plusieurs sur le marché, bien évidemment, qui se font concurrence et offrent tous plus ou moins d’avantages. On connaît déjà les célèbres Total Direct Energie, Engie, Eni, EDF… mais il existe encore plus de fournisseurs d’électricité en France ! Et certains en valent largement le coup (et le coût) !
> Tour d’horizon des fournisseurs d’électricité disponibles en France.
Pour information : au 23/07/2020 : le tarif réglementé de l’électricité est de 0,1546 € par kWh.
Il devrait augmenter de +1,54% au 1er août 2020.
Toutes les offres indiquées sont valables à ce jour (23/07/2020)
– Antargaz : ce fournisseur est bien connu pour le gaz, mais aussi pour l’électricité. Il existe deux offres disponibles : SereniPro avec un tarif fixe et réglementé sur une durée donnée (12, 24, 36 mois), et l’offre sur mesure professionnelle avec un prix calculé en fonction des besoins.
– Butagaz : il propose deux offres électricité et garantit un prix fixe durant la période choisie. Les deux offres sont sans engagement et le prix reste le même durant toute la durée du contrat, un ou deux ans.
– Cdiscount Energie : on connaît déjà bien la marque Cdiscount. Et Cdiscount Energie commercialise des offres d’électricité en France moins cher comparé au tarif EDF. Mais aussi des offres combinant Électricité et Gaz ou seulement Gaz. Il affiche un prix inférieur de 15% au prix réglementé d’EDF (0,1536 € par kWh).
EDF : plus besoin de le présenter. Depuis 1946, c’est le fournisseur historique d’électricité en France. Environ 80% des français l’utilisent à ce jour. Le fournisseur propose des offres d’électricité verte avec l‘option Base ou HP/HC selon les besoins de chacun.
– ekWater : c’est un fournisseur d’électricité verte et surtout 100% renouvelable, pour une électricité entièrement locale et indépendante. C’est l’assurance de bénéficier d’une électricité respectueuse de l’environnement. L’électricité est produite essentiellement par des éoliennes, barrages hydrauliques et panneaux photovoltaïques.
– Enercoop : ce fournisseur d’électricité d’origine renouvelable a pour slogan “L’énergie militante”. L’électricité est fournie par l’hydraulique, l’éolien, le photovoltaïque et la biomasse et est 100% renouvelable. c’est aussi une offre 100% coopérative et territoriale.
– Engie : il s’agit de l’ancien GDF (Gaz De France). Il est devenu le fournisseur historique de gaz et propose aussi des offres d’électricité ou le combiné Gaz + Électricité. C’est une offre électricité à prix fixe et avantageuse car sans engagement.
– Eni  : c’est un fournisseur qui propose deux offres électricité : une qui permet de faire de grandes économies (jusqu’à 35% sur le prix du kWh) et une autre sur le web, qui fluctue selon les tarifs réglementés et peut offrir jusqu’à 10% de réduction.
– Mint Energie : ce fournisseur d’électricité verte est basé à Montpellier. Il a remporté le prix du meilleur fournisseur d’électricité 2020 grâce à leur excellente satisfaction client. L’offre est sans engagement et le service client est assuré en ligne ; il propose 3 offres avec plus ou moins d’avantages.
– OVO Energie : c’est un fournisseur d’électricité verte, très proche du zéro carbone. L’électricité est issue de l’éolien, de l’hydraulique et du photovoltaïque. L’offre est 100% française et peut inclure l’option Base ou l’option HP / HC.
– Planète Oui : il s’agit d’un fournisseur d’électricité verte également, à 100% green ! C’est un abonnement unique à un tarif très abordable pour ceux qui veulent prendre soin de la planète en consommant raisonnablement au quotidien.
– Plüm Energie : toujours dans l’électricité verte, Plüm travaille avec des producteurs indépendants d’énergie renouvelable. L’électricité fournie provient de panneaux photovoltaïques installés sur des cultures, sans dénaturer l’environnement. Le prix est identique aux tarifs réglementés d’EDF mais en consommant de l’électricité verte.
– Sowee : c’est une filiale d’EDF. A ce jour, c’est le seul fournisseur ayant une station connectée pour gérer le chauffage. C’est aussi un fournisseur d’électricité verte. Il propose des offres abordables et sans engagement, avec un prix fixe durant trois ans et selon la situation de chacun.
– Total Direct Energie : c’est le fournisseur d’énergie qui offre une réduction de 10% sur les prix réglementés d’EDF. L’offre est sans engagement, ne nécessite pas d’intervention sur le compteur et il prend tout en charge d’un point de vue administratif. L’option Base et HP / HC est aussi disponible.
– Vatenfall : c’est un fournisseur d’électricité et de gaz. Il offre une électricité neutre en carbone, c’est l’offre Eco. Ou bien une électricité verte provenant de l’éolien, du solaire et de l’hydroélectrique, qui est l’offre Eco Green. Ces deux offres permettent d’économiser respectivement 10% et 5 % sur le prix du kWh. Les deux sont garanties sans engagement de durée.

MonCompteur d'électricité
Logo
Enable registration in settings - general
Comparer articles
  • Total (0)
Comparer
0